User Tools

Site Tools


projets:fuz:masques_de_soins

Masques de soins

Objectifs

  • Réaliser des masques de soins en ces temps de pénuries

Ressources

Masques en tissu

Les tutos en lien ci-dessus sont très bien faits, mais voici, pour la forme, mon petit résumé avec mes mots et mes photos ;)

Masques à plis

Pour cette série de masques, j'ai suivi les recommandations de l'AFNOR disponibles sur leur site pour des masques barrière à plis. Voici les patrons :

2 couches de tissus (ou 3 mais ce n'est pas encore prouvé que cela change quelque chose, l'important est que ça reste souple aussi, tout dépends des matériaux choisis etc…) cousus ensemble par les 4 bords avec un point zigzag (ou une surjeteuse, ce serait encore mieux). Puis dessiner les repères pour les plis.


Définir les plis avec un fer à repasser.


Coudre les bords hauts et bas avec les élastiques avec un point zigzag aux extrémités puis un point droit tout du long. Pour le bord haut, j'ai ajouté un fil de fer pour aider à ce que le masque épouse bien les bords du nez. Un petit point droit de chaque côté du fil de fer évite qu'il se déplace dans l'ourlet.


Coudre les côtés, gauche et droite, pour figer les plis, au point droit.


Parce que l'élastique que j'avais utilisé n'était pas hyper efficace (trop mou, il ne maintenait pas assez bien le masque, j'ai finalement changé pour des élastiques plus robustes qui passent derrière la tête. Ce n'est pas encore homologué par l'AFNOR, mais ça me paraît quand même être la meilleure solution jusque là…


Et voici !


Masques à couture sagittale

Les premiers masques que j'ai réalisé ont été confectionnés juste avant la publication des Specs de l'AFNOR, pour réaliser des masques conformes à leurs recommandations. Je m'étais donc basé sur les patrons communiqués par le CHU de Grenoble :

Il semblerait que la couture centrale présente le long du nez/bouche/menton ne soit pas une superbe idée. Ils sont aussi plus longs à réaliser que les masques à plis.

3 couches de tissus : 1 coton (extérieur) + 1 polyester (filtre) + 1 coton (intérieur). Dans la réalisation des ces premiers masques, j'ai utilisé des cotons de récup', 1 pour le côté extérieur avec un aspect graphique esthétique (quitte à les faire soi-même, autant jouer sur l'originalité et la fraîcheur des couleurs), puis une feutrine polyester pour le filtre interne, et un coton blanc simple pour la couche intérieure. Après, on fait avec ce que l'on a…et j'aime bien ce tableau pour comprendre quelques avantages et inconvénients de chacun de ces matériaux (provenant du site couture et paillette)


Pour de meilleurs matériaux, mais qu'on n'a pas focément sous la main couramment :


Une fois qu'on a choisi les matériaux, on découpe 2 fois chaque tissu en fonction du patron avec 1cm de marge sur chaque côté sauf pour le coté droit (les côtés du masque) où il faut 2.5cm de marge pour les couches exterieures et intérieures en coton et 0cm de marge pour la couche filtre interne. Pour ma part, quand je sais que je vais réutiliser le même patron plusieurs fois (j'ai fait plusieurs masques), je reporte le patron sur une bâche plastique type bâche de protection peinture et je le découpe ensuite, plutôt que de le faire avec du papier normal. Je trouve que c'est plus facilement réutilisable (plus robuste, se froisse moins), c'est transparent donc on peut voir comment positionner en fonction du motif pour les tissus décos…


Pour chaque couche de tissu, assembler les 2 morceaux découpés endroit contre endroit et coudre au point droit le côté arrondi le plus long (avant du masque). Couper le tissu en surplus sur ce bord, et coudre une surpiqûre sur l'endroit pour assurer un bon maintien du tissu et une finition aux petits oignons. Ensuite, assembler les 3 couches avec les deux couches extérieures endroit contre endroit et le filtre interne endroit contre envers de la couche de l'extérieur du masque (tissu déco).


Au point droit toujours, assembler le haut et le bas du masque, couper le surplus de tissu, et retourner le tout. On peut faire des surpiqûres en haut et en bas aussi, toujours pour le maintien et l'esthétique. Et il ne manque plus qu'à finir les côtés du masque.


En pliant 2 fois, sur 1cm de largeur, les marges des couches de coton, on peut coudre un passant pour l'élastique. Souvenez-vous, il n'y a pas de couche interne polyester puisqu'on n'avait pas pris de marge sur ce côté-là. C'est bien, comme ça le tissu n'est pas trop épais et le passant suffisament grand pour y glisser un élastique. Pour l'enfiler, il suffit de l'accrocher à une tige en métal et la glisser dans le passant pour récupérer l'élastique de l'autre côté.



À changer régulièrement (dès qu'il est humide ou au bout de 3-4h). Laver à haute température. Il a été suggéré de les repasser avec vapeur aussi, ça ne peut pas faire de mal je pense. Finalement l'hopital n'acceptera pas officiellement, à l'échelle nationale, les masques en tissus. Par contre ça peut toujours dépanner en local, c'est au directeur de chaque unité de prendre la responsabilité de les accepter ou non.

Masques en impression 3D

à documenter

Follow-up

  • Project created on Fri 27-03-20 by Alice
projets/fuz/masques_de_soins.txt · Last modified: 2020/05/01 20:42 by alice